Projet Handi U
Le dispositif handisport de la FFSU
 

28.10.2015

HANDISPORT

(Voir annexes en bas de page)

(Concerne sports individuels et collectifs)

Composition de la commission mixte nationale

FFH : Christian FEVRIER (DTNa en charge du développement) – Sandra MAUDUIT (Département Jeunes) – Sébastien MESSAGER (référent Tennis de table) - Référents Tir à l'Arc :  Dominique LAVISSE (Nancy) et Vincent HYBOIS (FFH)

FF Sport U : Jean-Paul CEZARD (DNA)

DR Sport U référent : Jean-François STRZYKALA (Nancy)

Elu FFSU référent : Jean GRENIER (UJF Grenoble)

L’état d’esprit universitaire est constamment orienté vers l’ouverture au Monde dans toute sa diversité, la découverte, l’innovation et le plaisir de partager son savoir. Ainsi, afin de répondre à ces orientations spécifiques et à celles de ses partenaires institutionnels, la Fédération Française du Sport Universitaire (FF Sport U) via ses Comités régionaux (CR Sport U) a souhaité promouvoir la pratique handisport auprès des étudiants en situation de handicap (ESH) en privilégiant la mixité avec les étudiants valides.

La FF Sport U est une fédération multisports ; en cela elle rejoint le champ du handisport qui est constitué de nombreuses activités sportives dont certaines sont relativement proches de celles organisées par la FF Sport U. Par contre, d’autres nécessitent d’importantes adaptations. Cette complexité lui a imposé de faire des choix a priori (cf. projet Handi’U 2011-2014 première génération). Progressivement, ces choix devront devenir plus pertinents au regard des possibilités de mises en œuvre (équipements et partenariats) et s’élargir (diversité des handicaps, sports collectifs et individuels, découverte puis compétition et périmètres régionaux puis national).

Cette volonté ne peut se concrétiser sans l’aide de spécialistes référents dans le domaine (FF Handisport, pôle handicap des universités…) et des enseignants du « supérieur » (STAPS APA, SUAPS, DAPS…). Il convient donc d’intensifier la mobilisation et la formation de l’encadrement avec les soutiens directs des fédérations spécialisées et indirects des ministères de tutelle. Actuels et futurs partenaires, nous les remercions tous de nous rejoindre pour le « mieux-vivre ensemble » des ESH avec leurs camarades valides.

Il conviendra enfin de donner encore plus de visibilité au nouveau projet handi’U aux niveaux local et national.

Projet HANDI’U « deuxième génération »

LES ELEMENTS NOUVEAUX DU PROJET HANDI’U 2014-17

Parmi les principes généraux, principalement : Ouverture des actions aux non-universitaires et Recentrage des disciplines proposées en compétition. Les autres principes ont juste été précisés.

Parmi les axes de travail, principalement : l’axe 2 « compétition » avec la volonté en 2014-2015 de mettre l’accent sur la pratique du tennis de table puis du Tir à l'arc et l’axe 3 qui concerne la formation des cadres (déjà expérimenté depuis 2 ans ; il s’agit d’une « normalisation »).

Enfin, s’agissant des modalités opérationnelles : il est rappelé qu’il est impératif d’une part de travailler en partenariat (groupe-projet, conventionnement et pérennisation sur moyen et long termes) et d’autre part de suivre scrupuleusement la procédure de gestion administrative et financière définie par la direction nationale FFSU qui continuera d’apporter un soutien aux actions mises en place.

Principes généraux

La phase de lancement du projet «Handi-U » (2011-2014) a permis de mettre en lumière un certain nombre d’aspects essentiels sur lesquels il convient désormais de porter une attention toute particulière.

  • Mixité des pratiques : la philosophie du projet « Handi-U » repose sur ce principe de pratique mixte handi-valide, et bien entendu filles-garçons (double mixité). L’objectif est bien de permettre aux ESH de pratiquer une activité sportive avec - et non pas à côté - les étudiants valides.
  • Ouverture aux non-universitaires : malgré des effectifs globaux en progression constante dans l’enseignement supérieur, le nombre d’ESH pouvant être relativement faible et leurs capacités/motivations sportives hétérogènes sur certains campus, il est conseillé d’inviter également sur les actions mises en place des personnes en situation de handicap (PSH) non étudiantes. Ces actions en mixité peuvent être mise en œuvre soit directement sur les campus soit au sein de structures spécialisées accueillant des PSH. D’où la nécessité de travailler en réseau.

Bien entendu, dans ce contexte de large mixité, la question des assurances devra être étudiée au cas par cas avec les partenaires impliqués puisque ces actions regrouperont licenciés et non-licenciés FFSU…

  • Limitation des handicaps et potentialités pris en compte : la diversité des formes de handicaps et les partenariats déjà formalisés nous ont amenés à calquer notre champ principal d’intervention sur celui de la FFH : non voyants et malvoyants, sourds et malentendants, handicaps orthopédiques, para et tétraplégiques, hémiplégiques, infirmes moteur cérébraux, handicaps neurologiques périphériques ou évolutifs. Ceci posé, notre approche, résolument positive, doit nous amener à d’abord prendre en compte les potentialités plutôt que les manques ou les déficiences.

Tout autre cas notamment ceux qui relèvent de handicaps mentaux, psychologiques et/ou cognitifs, doivent faire l’objet de réserves dues à notre totale inexpérience et à l’absence de partenariats dans ce domaine.

  • Recentrage des disciplines proposées en compétition : compte tenu du grand nombre de disciplines handisport et des difficultés rencontrées par le passé dans la mise en place d’épreuves réservées aux ESH lors de compétitions académiques, interrégionales ou nationales universitaires, la commission mixte FFSU-FFH a décidé de mettre l’accent sur 1 voire 2 disciplines particulières en développant des outils pratiques spécifiques à disposition des CRSU organisateurs.
  • Communication et réseau : l’une des difficultés majeures rencontrées par les organisateurs est de toucher directement les ESH pour les amener à participer aux actions organisées pour eux. Pour pallier cette difficulté, il conviendra de porter une attention particulière aux stratégies et moyens de communications mis en œuvre. Chaque projet devra ainsi faire l’objet d’une communication ciblée et suffisamment anticipée. Pour ce faire, il est recommandé de se mettre en contact avec tous les relais d’informations spécifiques présents sur le territoire :

-          Comités régionaux et/ou départementaux handisport (s’adresser au « référent jeune »)

-          Service et référent « handicap » des universités

-          Enseignants « référents handicap » des SUAPS

-          Enseignants et étudiants des formations STAPS APAS

-          Associations locales spécialisées sur la thématique du handicap et du handisport

-          Etablissements et foyers d’accueil spécialisés pour les ESH

-          Etc…

Ces interlocuteurs constituent des ressources essentielles pour la bonne réalisation des actions, et il est fortement conseillé de s’appuyer sur leur expertise dans toutes les démarches relatives au projet « Handi-U ». Certains de ces contacts ont déjà été transmis aux CRSU par la FFSU fin 2013. Certains de ces contacts sont parfois déjà connus des CRSU. Cette mise en réseau est fondamentale pour la qualité et la réussite des actions ainsi que pour leur pérennisation. Bien entendu, la FFSU et son partenaire la FFH peuvent toujours être sollicités en cas de demande particulière sur cet aspect fondamental du projet.

AXES DE TRAVAIL

  1. 1. Axe 1 : Actions de promotion et de sensibilisation

Intègrent cet axe toutes les actions promotionnelles spécifiques destinées à sensibiliser les étudiants valides et non valides à la pratique mixte handisport. Les organisateurs régionaux ont la liberté de monter leurs projets sous la forme et le fond qu’ils désirent, en fonction de leur projet académique et de celui des partenaires, des opportunités, de l’offre et des demandes locales, et à condition de respecter le principe de mixité handi-valide.

Dans le but d’attirer un nombre croissant d’ESH, il peut être envisagé de travailler en inter-régions, afin de mutualiser les effectifs comme les moyens.

  1. 2. Axe 2 : Actions de compétition

Le cœur de métier de la FFSU étant d’organiser la compétition sportive pour les étudiants, il est naturellement de son devoir de proposer une offre de compétition sportive aux ESH. Conformément au principe de mixité qui constitue la base du projet « Handi-U » et en raison du relativement faible effectif des ESH sur les campus universitaires, il est inenvisageable de créer des championnats spécifiques réservés aux ESH. La volonté de la FFSU est d’adapter peu à peu ses championnats aux potentialités des ESH qui souhaiteraient pratiquer une discipline de manière compétitive. Les règlements et cahier des charges de chaque discipline devront en faire mention et proposer des solutions pratiques.

Cet axe présentera à présent 2 déclinaisons :

  • Large : ouverture de nos compétitions académiques, interrégionales voire nationales sur toutes les disciplines du programme FFSU (assurance) en fonction des opportunités. Les épreuves individuelles (en solo ou par équipe mixte) - a priori plus simples à mettre en œuvre - sont recommandées mais, en fonction des opportunités, les sports collectifs pourront également faire l’objet d’actions spécifiques. Handihockey, Basket fauteuil et Cécifoot ont par exemple déjà été expérimentés en FFSU.
  • Restreinte : promotion d’une discipline en particulier pour laquelle des outils pratiques seront développés avec la FFH. Pour l’année 2014-2015, la FFSU a décidé de cibler la discipline du tennis de table, en raison de sa simplicité d’adaptation sportive et logistique. A partir de l'année 2015-2016, c'est le Tir à l'arc qui fera l'objet de ciblage. Il est rappelé qu'on trouve également ces disciplines en UNSS sous un format dit "sport partagé". Il s'agit donc pour nous d'offrir une possibilité de continuité. Les outils pratiques développés par la FFH devront  permettre aux CRSU de disposer de tous les éléments nécessaires pour accueillir un ou plusieurs  ESH souhaitant participer aux championnats d’académie/interrégion voire même lors du CFU en tennis de table et en tir à l'arc.

Il est demandé aux CRSU de prospecter prioritairement ces pistes  (tennis de table et tir à l'arc).

Objectif prioritaire : permettre aux ESH de participer à nos compétitions. Les systèmes de classification et/ou de compensation ne doivent pas constituer des freins à la mise en place d'épreuves spécifiques.

  1. 3. Axe 3 : Formation

Dans le but de proposer aux ESH une offre sportive de qualité, la FFSU tient à mettre à la disposition de ses personnels, des enseignants et de toutes autres personnes intéressées ou déjà impliquées, des formations adaptées à son projet « Handi-U ». Pour ce faire, un stage de formation d’au moins 2 jours devrait être organisé chaque année en collaboration avec un CRSU d’accueil (comme à Orléans en 2013, Nancy en 2014 et Lyon en 2015). Le contenu de ces sessions de formation sera élaboré avec le concours de la FFH ou ses comités à travers l’organisation de modules de formation adaptés, sur des thématiques ciblées et choisies spécifiquement dans le cadre du projet « Handi-U ».

MODALITES OPERATIONNELLES

A l’échelle locale :

En raison des spécificités du public ESH, comme déjà indiqué, il est fortement recommandé de s’appuyer sur un réseau local spécialisé et disponible pour mener des actions de développement. De fait, la FFSU encourage ses CRSU à rencontrer les acteurs locaux du handicap et du handisport afin de s’appuyer sur leurs compétences et leur expertise. La création de commission mixte régionale (CMR) ou de groupe-projet multi-partenariaux et la signature de conventions bi ou multipartites constitueront des outils de structuration efficaces pour pérenniser le projet « Handi-U » dans chacune des régions. La FFSU peut être sollicitée pour un accompagnement dans ces démarches de structuration.

Les relations inter-CRSU de type « échanges et confrontation d’expériences » sont également à privilégier dans le cadre d’un tel projet. Certains CRSU sont déjà bien structurés.

Relations CRSU-FFSU :

Mis à part ce qui a déjà été dit auparavant sur les relations de coopération CRSU-FFSU, cette partie concerne plus particulièrement la procédure de gestion administrative et financière des actions académiques, interrégionales ou nationales entreprises par les CRSU et les échéances annuelles correspondantes :

  • En plus des indications publiée dans ce guide, un envoi de fiches projet et bilan sera effectué en début d’année universitaire pour permettre aux CRSU de savoir à l’avance les éléments auxquels il faudra qu’ils prêtent une attention particulière. L’utilité de ces fiches d’un point de vue interne et externe (suivi des actions, prévisions budgétaires, statistiques, rapports faits aux ministères de tutelle, etc…) sera reprécisé.
  • Positionnement de principe par chacun des CRSU sur le nombre d’actions projeté avant la fin décembre pour établir un budget prévisionnel Handi’U global. Réponse par mail.
  • Chaque fiche-projet complètement renseignée devra être renvoyée par le CRSU au plus tard 4 semaines avant l’action.
  • Chaque fiche-bilan devra être renvoyée par le CRSU au plus tard 2 semaines après l’action.
  • Ces fiches dont on réaffirme l’importance pour assurer la pérennité du dispositif, seront également téléchargeables en ligne sur le site FFSU.

Le projet « Handi’U » repose sur l’implication et l’engagement de chacun des CRSU. Au regard de ce qui est fait chaque année au sein des académies, ce projet peut être amené à évoluer pour être encore mieux adapté aux attentes et besoins des ESH. La direction nationale FFSU compte notamment sur ses CRSU pour constituer une force de proposition lui permettra de mieux cadrer son offre de pratiques.

 

Pour consulter le guide FFSU-FFH cliquez ici

Communiqué PRNSH : cliquez ici

Projet Handi'U : cliquez ici

Handi tennis de table : cliquez ici

Handi Aviron : cliquez ici

Fiche projet : cliquez ici

Fiche budget prévisionnel  : cliquez ici

Fiche budget réalisé : cliquez ici

Fiche bilan action : cliquez ici

Lettre PRNSH : cliquez ici

compte-rendu stage janvier 2014 - Nancy : cliquez ici