Licencié(e)-Assuré(e) ? Numéro A.S. : Nom : Prénom : Sport :

Document sans nom
CF Sports ind. | CF Sports d'équipe | Coupes de France | Inscriptions compétitions ind.
Recherchez un licencié plus rapidement sur votre mobile : http://www.sport-u.com/form aaaaaaaa


Samedi 28


Un final en apothéose
La 24e Universiade d’hiver s’est achevée samedi soir à Harbin, par une cérémonie de clôture éblouissante. L’équipe de France quitte la Chine avec 13 médailles, un record, et termine au 7e rang des Nations. Bilans et analyses.

Harbin passe le test
Pour sa première organisation internationale multisports d’hiver, la Chine était attendue. En filigrane : la possible candidature d’Harbin aux Jeux Olympiques d’hiver en 2018. Globalement, on peut dire que la cinquième ville chinoise a réussi son examen d’entrée. Côté points forts : la qualité des infrastructures réservées au sports de glace, la mobilisation et l’efficacité des volontaires, le système de transports, bien rôdé, même si la construction d’un train à grande vitesse pour relier les trois sites apparaît désormais obligatoire. Côté points faibles : l’éloignement des sites -celui de Yabuli, réservé au ski alpin étant distant de 200km du centre-ville d’Harbin- la difficulté du climat (vent, températures parfois extrêmes) et surtout l’absence d’une véritable piste de descente qui pourrait être un handicap, d’un strict point de vue sportif. Néanmoins, on ne doute pas que la province d’Heilongjiang, soutenue par le gouvernement Chinois, mettra tout en oeuvre pour atteindre un jour son objectif. Les époustouflantes cérémonies d’ouverture et de clôture l’ont rappelé : quand les Chinois se mobilisent, il devient difficile de soutenir la comparaison.

Universiade record pour les Bleus
Qui aurait pu pronostiquer une telle performance de l’équipe de France lors de cette 24e Universiade d’hiver ? En glanant treize médailles en Chine, les Bleus n’ont fait qu’une bouchée du  record de sept médailles, établi à Innsbruck en 2005. On attendait les têtes d’affiches : Alban Préaubert en patinage artistique ou Anne-Sophie Barthet en ski alpin. Elles ont répondu présentes en décrochant chacune une breloque, hélas pas forcément de la couleur espérée. Derrière ces porte-drapeau, ce fût une véritable moisson, chaque jour apportant sont lot de podiums et de révélations. Mention spéciale à nos deux médaillés d'or : Antoine Galland (Université Claude Bernard Lyon 1) en skicross, impérial malgré des conditions très difficiles, et Claire Chapotot (IUT Annecy) qui confirme là son statut de grand espoir du snowboardcross. A l’honneur également : le ski alpin traditionnellement peu à la fête mais qui réalise cette fois un joli carton, avec six médailles au compteur. Mention spéciale à Jonathan Midol (IUT Annecy), triple médaillé, et Pauline Socquet-Clerc (UJF Grenoble), deux fois décorée. La performance des skieurs alpins, conjuguée aux deux médailles d’argent du biathlon -qui signait son retour à l’Universiade après une longue absence- explique en partie le bond en avant tricolore. Avec une sélection restreinte mais homogène de trente-six athlètes, la France signe donc une performance haut de gamme et s’offre une très belle septième place au classement des Nations.

La Chine sur le fil
Avec quarante-huit médailles chacune, dont dix-huit d’or, la Chine et la Russie se sont livrées un impressionnant duel à distance, finalement remporté par le pays hôte, grâce à un nombre supérieur de médailles d’argent. La Chine confirme ainsi sa montée en puissance, puisqu’après avoir terminé nation n°1 à l’Universiade de Bangkok 2007 puis aux Jeux Olympiques de Pékin 2008, elle s'impose pour la première fois sur un événement de sports d’hiver. On notera que les deux pays présentant les plus fortes délégations (199 athlètes pour la Chine, 181 pour la Russie), finissent en tête. Viennent ensuite la Corée (91 athlètes, 28 médailles), le Japon (137 athlètes, 20 médailles), la Suisse (62 athlètes, 14 médailles) et l’Autriche (27 athlètes, 9 médailles). Une satisfaction : la France, septième de ce classement avec 13 médailles pour 32 athlètes, présente le meilleur ratio athlète/médaille de cette Universiade. Rendez-vous à Erzurum (Turquie) en 2011!
D.B
 

























 


 Imprimer cette page


aaaaaaaa aaaa

aaaaaaaa