Licencié(e)-Assuré(e) ? Numéro A.S. : Nom : Prénom : Sport :

Document sans nom
CF Sports ind. | CF Sports d'équipe | Coupes de France | Inscriptions compétitions ind.
Recherchez un licencié plus rapidement sur votre mobile : http://www.sport-u.com/form aaaaaaaa


Dimanche 22


Préaubert, la frustration

On attendait l’or, il faudra se contenter du bronze. Ce soir, à Harbin, Alban Préaubert n’a pu confirmer sa première place acquise à l’issue du programme court. Auteur de quelques erreurs inhabituelles sur le libre, il aura surtout été victime d’un jugement peu compréhensible pour qui connaît le potentiel du patineur français et sa régularité au plus haut-niveau. Battu par le Chinois Ming Xu (5e hier), auteur d’un programme sans faute mais peu emballant, et devancé par le jeune espoir Russe Artem Borodulin (2e hier), Préaubert a du mal à encaisser.
Alban, quel est votre sentiment à l’issue de cette soirée ?
C’est une déception car j’étais venu chercher l’or. J’étais surtout venu chercher des bonnes performances. Ca n’a pas été mauvais, ca n’a pas été irréprochable non plus. Après, personne n’a été irréprochable sur cette compétition. A mon goût, j’étais assez au dessus du lot, donc j’ai pas mal de frustration au niveau des notes. Je suis à 175 points ce soir alors qu’habituellement je tourne à 220 points. C’est vrai que j’ai fait quelques erreurs et que ca coute des points. Mais de là à descendre en dessous des 190 ou 200 points… Voilà, j’aurais aimé faire plus, mais pour cela il aurait fallu que les juges fassent plus pour moi.
Pensez-vous que la présence du Chinois Ming Xu dans le dernier groupe a une influence sur la notation ?
Je constate simplement qu’en temps normal, il n’a jamais ces notes là. Après, chacun a pu juger ce soir de ce qui s’est passé sur la glace… J’ai le sentiment qu’en cette fin de saison, le jeu est de massacrer mes composantes. Cela fait trois compétitions que je perds plus de dix points à ce niveau sans qu’on me donne d’explications claires. Sur ce panel de jury, on nous a refusé l’inscription de juge français. Je n’aime pas être polémique, je suis fair-play mais ca laisse beaucoup de question en suspens… En  patinage, nous sommes sensés avoir un jugement en valeur absolue. C’est vrai que je n’ai pas fait ma meilleure performance aujourd’hui. Mais si habituellement, je vaux 200 points, je ne peux pas en valoir seulement 175 ce soir, même si ça a été noté très bas pour tout le monde. Et puis, il y a des choses incompréhensibles : mon quadruple qui est compté triple, mes composantes niveau quatre qui sont noté niveau un…
Quel a été la réaction de vos entraîneurs et chorégraphes, Pierre Trente et Muriel Zazoui ?
Après mon passage, ils m’ont dit que cela suffirait. Moi, j’étais un peu sceptique car dès le programme court, j’avais senti que quelque chose n’allait pas, que mes notes étaient inhabituellement basses. Je n’étais qu’à 66 points au lieu des 74 habituels. J’attendais donc de voir ce que les juges allaient sortir. Effectivement, ils ont sorti ce qu’il ne fallait pas… Notre sport est en train de changer. Il faut en prendre conscience. Ce ne sont plus les grosses difficultés techniques qui sont récompensées, mais la propreté des éléments plus simples à réaliser mais bien réalisés. Ce n’était pas mon optique de travail depuis quelques années. Maintenant, si c’est la méthode qu’il faut employer pour faire des résultats, je vais revoir mes difficultés à la baisse et faire un petit mélange des deux, pour continuer à me faire plaisir et remonter dans les notes.
Votre programme de ce soir est entaché de quelques fautes inhabituelles chez vous. Comment l’expliquez-vous ?
Ce soir, je suis aussi en colère contre moi-même car dans ce programme, je fais le plus dur et je manque le plus facile. Je fais le quadruple saut très bien, je passe mes deux triples axels... Les plus grosses difficultés passent toutes seules, malheureusement derrière, je commets deux petites erreurs stupides sur des sauts faciles.

Votre colère, exprimée  à l’issue du programme court hier n’était-elle pas encore trop présente aujourd’hui?
Il est clair que j’étais frustré après le court. Je me disais que j’aurais du creuser l’écart mais que les juges en  avaient décidé autrement. Du coup, j’ai eu du mal à me libérer sur ce libre. J’étais un peu crispé , je sentais que le contexte ne m’était pas forcément favorable. Il va falloir que je travaille là-dessus, que j’arrive à faire abstraction de tout ce qu’il y a autour pour effectuer la meilleure performance possible, quoi qu’il arrive. A moi de travailler là-dessus. De toute manière, cette expérience sera très constructive. Je garderai d’excellents souvenirs de ce séjour. Il y a vraiment une ambiance formidable dans cette équipe. On se sent super bien.  Je tiens à remercier toute l’équipe de la FFSU qui nous met vraiment super à l’aise.

Propos recueillis par Damien BARDOT

































Patinage artistique (suite)
Déception pour Yoan Deslot qui rétrograde de la 6e place à la 9e place après un libre difficile. Le jeune Christopher Boyadji termine 27e.












Autres sports
Suite aux mauvaises conditions météorologiques sur Yabuli, l'ensemble des épreuves du jour a du être reporté.


 Imprimer cette page


aaaaaaaa aaaa

aaaaaaaa